Faut-il avoir peur qu'un astéroïde frappe la Terre ?

~6 min
Faut-il avoir peur qu'un astéroïde frappe la Terre ?

Il arrive que l'on lise des titres effrayants dans les médias, parlant de rochers venus de l'espace et se dirigeant tout droit sur notre planète. Mais la probabilité qu'un astéroïde frappe la Terre dans un avenir proche est-elle vraiment élevée ? Dans cet article, nous allons apporter des réponses aux questions les plus pressantes sur les astéroïdes potentiellement dangereux.

Contenu

Quelle est la définition d'un astéroïde potentiellement dangereux ?

Pour être classé comme « potentiellement dangereux », un astéroïde doit répondre à deux critères principaux.

Tout d'abord, il doit avoir une distance minimale d'intersection d'orbite (DMIO) avec la Terre de 0,05 UA ou moins. Un astéroïde ayant une telle orbite est capable de se rapprocher dangereusement de notre planète.

Deuxièmement, il doit avoir une magnitude absolue de 22,0 ou moins. Les astéroïdes les plus petits émettant une telle luminosité ont une taille estimée entre 110 et 240 mètres, ce qui est suffisant pour causer des dommages locaux importants en cas d'impact.

On mesure le potentiel de dangerosité d'un astéroïde à l'aide de deux échelles : l'échelle de danger d'impact de Turin et l'échelle de danger d'impact de Palerme. L'échelle de Turin est utilisée pour communiquer au grand public le risque potentiel de l'impact futur d'un astéroïde. Sur cette échelle simple, un objet se voit attribuer une valeur de 0 à 10 en fonction de sa probabilité de collision et de l'énergie cinétique de la collision éventuelle. L'échelle de Palerme est une échelle similaire, mais plus complexe, principalement utilisée par les astronomes professionnels.

Quelle taille doit avoir un astéroïde pour causer des dégâts sur Terre ?

Pour répondre à cette question, prenons des exemples.

  • L'impacteur Chicxulub qui a provoqué une extinction massive sur Terre il y a 65 millions d'années mesurait environ 10 kilomètres de diamètre. Ce même astéroïde a vraisemblablement mis fin à l'ère des dinosaures.
  • L'impacteur Toungouska, qui a explosé dans les airs et a abattu 80 millions d'arbres de la taïga en 1908, mesurait environ 100 mètres de diamètre. C'était et c'est toujours le plus grand impact d'astéroïde dont l'humanité a été témoin.
  • Enfin, le météore de Tcheliabinsk, qui est entré dans l'atmosphère terrestre en 2013, mesurait environ 20 mètres de diamètre. Cet astéroïde n'a même pas atteint la surface terrestre, mais son explosion a tout de même endommagé plus de 7000 bâtiments. Pour en savoir plus sur ces trois astéroïdes célèbres, regardez notre vidéo.

Vous pouvez vous-même tirer de ces exemples une première conclusion. Même les roches spatiales relativement petites, comme le météore de Tcheliabinsk, peuvent causer localement des dommages importants. Les astéroïdes de plus d'un kilomètre peuvent avoir des effets au niveau mondial, comme un changement climatique à long terme, par exemple.

Combien existe-t-il d'astéroïdes potentiellement dangereux ?

En juillet 2021, les astronomes ont répertorié 2189 astéroïdes potentiellement dangereux, dont 158 ont un diamètre supérieur à 1 kilomètre. Le plus grand astéroïde potentiellement dangereux connu est (53319) 1999 JM8. On estime que son diamètre mesure environ 7 kilomètres.

Nous tenons à souligner que ces données ne signifient pas que tous ces astéroïdes finiront par frapper la Terre, mais seulement que cela peut potentiellement arriver. Aucun de ces astéroïdes ne présente un risque suffisant d'impact dans les 100 prochaines années. Vous trouverez des informations plus précises sur le site web du CNEOS de la NASA. Vous y trouverez un tableau qui résume tous les impacts potentiels futurs et qui fournit une évaluation des risques à l'aide des échelles de Turin et de Palerme.

Est-il prévu qu'un astéroïde arrive sur Terre en 2021 ?

Vous pouvez facilement vérifier si un astéroïde passera bientôt à proximité de notre planète. Rendez-vous sur le site web du Centre des planètes mineures et recherchez la liste des passages rapprochés dans la partie inférieure droite de la page principale. Tous les astéroïdes connus qui passeront à proximité de la Terre dans les prochains mois sont répertoriés. Outre le nom de l'astéroïde et la date de son prochain passage, vous découvrirez sa taille (en mètres) et la distance à laquelle il passera de la Terre (en distances lunaires). La distance lunaire (DL) est la distance moyenne entre la Terre et la Lune. Elle correspond à un peu moins de 400 000 kilomètres.

Si vous recherchez un astéroïde en particulier, utilisez l'annuaire de la Small-Body Database de la JPL de la NASA. Saisissez le nom ou le numéro de l'astéroïde pour obtenir de nombreuses informations sur son orbite, ses paramètres physiques et les circonstances de sa découverte.

Quelle est la probabilité qu'un astéroïde entre en collision avec la Terre ?

Et maintenant, la question la plus importante de toutes : quelle est la probabilité que nous vivions l'expérience d'un impact d'astéroïde dans un avenir proche ? Selon la NASA, les astéroïdes dont la taille est supérieure à 100 mètres pouvant causer des dégâts localement frappent la Terre tous les 10 000 ans environ. Les impacts de roches spatiales de plus d'un kilomètre pouvant menacer la vie sur notre planète ne se produisent qu'une fois tous les quelques millions d'années.

En d'autres termes, il y a une très faible probabilité qu'un astéroïde frappe la Terre durant votre vie. Mais cela n'empêche pas de ne pas s'y préparer. Jetons un coup d'œil aux mesures prises par les astronomes pour garantir la sécurité de la Terre.

Comment repérer les astéroïdes géocroiseurs ?

De nombreux projets travaillent en permanence à la détection des objets géocroiseurs (NEO), c'est-à-dire des astéroïdes et des comètes qui passent à proximité de l'orbite terrestre. Citons quelques-uns de ces projets.

Tout d'abord, il y a ATLAS, le système d'alerte d'impact d'un astéroïde construit à Hawaï. Il se compose de deux télescopes de 0,5 mètre situés à 160 km l'un de l'autre qui scrutent le ciel chaque nuit lorsque le ciel est dégagé. ATLAS a par exemple découvert la célèbre comète ATLAS (C/2019 Y4 ATLAS).

Ensuite, il y a le Catalina Sky Survey (CSS) situé dans les monts Catalina, en Arizona, aux États-Unis. Ce système de surveillance astronomique se concentre spécifiquement sur la détection d'astéroïdes potentiellement dangereux et l'estimation du risque d'impact.

Outre les télescopes terrestres, il existe également un télescope spatial en orbite autour de la Terre : le Near-Earth Object Wide-field Infrared Survey Explorer ou NEOWISE. La mission actuelle de NEOWISE est de rechercher des astéroïdes qui pourraient entrer en collision avec la Terre. Parmi ses nombreuses découvertes, on peut citer la comète C/2020 F3 (NEOWISE) que l'on a pu observer à l'œil nu l'année dernière.

Au cours des dix dernières années, les recherches au sol et avec le télescope spatial de la NASA ont permis de détecter des milliers d'objets géocroiseurs et ont grandement contribué à nos connaissances sur le suivi des astéroïdes et des comètes.

Comment peut-on empêcher un astéroïde de frapper la Terre ?

Alors, que pouvons-nous faire si un astéroïde se dirige tout droit vers la Terre ? La bonne nouvelle, c'est que nous avons trouvé au moins une solution plausible de le dévier. La moins bonne nouvelle, c'est que nous avons besoin de beaucoup de temps pour nous préparer.

Le Double Asteroid Redirection Test (DART) est une mission de la NASA visant à tester les technologies permettant d'éviter l'impact d'un astéroïde. La cible de la mission est l'astéroïde Dimorphos (le satellite de l'astéroïde binaire géocroiseur Didymos). Il est prévu que le vaisseau spatial DART s'écrase sur le satellite (dont la taille est d'environ 160 mètres), modifiant ainsi sa vitesse et sa période orbitale. Le lancement du vaisseau spatial DART est prévu pour novembre 2021.

Mais même si cette mission est un succès, il faut prendre en compte la durée nécessaire à la construction d'un tel vaisseau spatial. Il faut plusieurs années pour une mission de ce type, depuis l'approbation du projet jusqu'au lancement de l'engin. Nous devons donc détecter les astéroïdes potentiellement dangereux plusieurs années (une décennie, ce serait encore mieux) avant qu'il n'entre en collision avec la Terre si nous voulons avoir le temps de fabriquer un vaisseau spatial capable de le dévier en temps voulu. C'est pourquoi il est si important de détecter un maximum d'objets géocroiseurs et de calculer leur orbite à l'avance.

Merci d'avoir lu cet article ! Si certaines de vos questions sur les astéroïdes potentiellement dangereux sont restées sans réponse, n'hésitez pas à nous les poser sur nos pages de réseaux sociaux. Nous vous souhaitons un ciel dégagé et de belles observations !

Crédit texte:
Crédit d'image:Vito Technology, Inc.
Trustpilot