Le premier vol suborbital avec équipage de Blue Origin

~5 min
Le premier vol suborbital avec équipage de Blue Origin

Qu'est-ce que New Shepard de Blue Origin ?

New Shepard est un véhicule de lancement suborbital réutilisable de 18 mètres de haut conçu pour transporter des astronautes et du matériel de recherche au-delà de la ligne de Kármán, la frontière imaginaire entre l'atmosphère terrestre et l'espace. New Shepard se compose principalement d'une capsule pressurisée pouvant accueillir six astronautes et d'un propulseur, tous deux réutilisables.

New Shepard effectue ses vols de manière autonome : il n'y a pas de pilote à bord. En supposant que les passagers soient correctement formés sur les manœuvres à réaliser en cas d'urgence, ceci n'est pas plus risqué que s'il y avait un pilote à bord. Le véhicule de tourisme spatial est doté d'un système d'urgence permettant de séparer la capsule contenant les passagers du propulseur défaillant.

Le projet New Shepard est développé par Blue Origin, fabricant aérospatial et société de services de vols spatiaux suborbitaux appartenant à l'homme d'affaires Jeff Bezos, en tant que système commercial pour le tourisme spatial suborbital. Le véhicule spatial a été nommé en l'honneur de l'astronaute Alan Shepard, le deuxième homme et le premier Américain dans l'espace.

Vol du 20 juillet 2021

Depuis 2015, New Shepard a effectué avec succès 15 vols d'essai, mais avec aucun passager à bord. La société spatiale de Jeff Bezos a programmé sa première mission embarquant des êtres humains pour le 20 juillet 2021.

L'ensemble du voyage ne durera que 11 minutes. Peu après le décollage, le propulseur New Shepard se séparera de la capsule et retombera sur terre pour finalement se poser verticalement sur un socle en béton. Lorsque la capsule avec équipage atteindra une altitude de 100 kilomètres, les passagers ressentiront les effets de l'apesanteur. Ils auront 3 minutes en apesanteur pour se détacher et flotter dans la cabine tout en profitant de la vue sur la Terre à travers les immenses fenêtres de la capsule. Après avoir effectué son voyage dans l'espace, la capsule atterrira en douceur grâce à un jeu de parachutes dans le désert de l'ouest du Texas, où une équipe de récupération l'attendra.

La date du 20 juillet est remarquable à un autre titre dans l'histoire des vols spatiaux. C'est le 20 juillet 1969 que la première mission habitée (Apollo 11 de la NASA) s'est posée sur la Lune. Ce jour-là, Neil Armstrong et Buzz Aldrin sont devenus les premiers êtres humains à poser le pied sur un autre corps céleste que la Terre.

Qui fera partie du premier vol habité du projet New Shepard ?

  • L'équipage du premier vol habité de New Shepard comprend quatre touristes de l'espace. Deux d'entre eux seront le fondateur d'Amazon Jeff Bezos et son frère Mark. « Depuis l'âge de cinq ans, je rêve de faire un voyage dans l'espace. Le 20 juillet, je ferai ce voyage, cette grande aventure, avec mon frère, mon meilleur ami », a écrit Bezos sur Instagram le 7 juin.

  • Un siège sur ce vol a été attribué à la personne ayant remporté la vente aux enchères de Blue Origin. La vente qui a duré un mois s'est terminée le 12 juin avec un prix de clôture de 28 millions de dollars. Toutefois, en raison de contraintes de calendrier, l'enchérisseur gagnant, qui reste anonyme, ne se joindra pas aux frères Bezos pour le vol. Le 15 juillet, Blue Origin a annoncé que le jeune Oliver Damen, 18 ans, était le premier client payant à faire un voyage aux confins de l'espace lors du premier vol habité de New Shepard.

  • Le 1er juillet, Jeff Bezos a révélé le nom du quatrième passager à bord de New Shepard : Wally Funk, une aviatrice de 82 ans qui sera l'invitée d'honneur de ce voyage dans l'espace. Funk a commencé sa carrière comme pilote instructrice à Oklahoma City. En 1961, elle a rejoint Mercury 13 (un groupe de treize femmes pilotes qualifiées pour être candidates au poste d'astronaute, mais qui ne sont jamais allées dans l'espace en raison de leur sexe. « Personne n'a attendu plus longtemps qu'elle », a déclaré Bezos sur Instagram.

Avant le vol, les touristes de l'espace suivront trois jours d'entraînement : ils s'exerceront dans une maquette de la capsule New Shepard, apprenant les protocoles d'urgence et les procédures d'entrée et de sortie du vaisseau spatial.

La course à l'espace des milliardaires fait rage : le vol de Richard Branson

En plus de Jeff Bezos, Elon Musk et Sir Richard Branson participent à la course aux vols touristiques dans l'espace. Les trois milliardaires s'affrontent toutefois dans des secteurs différents du tourisme spatial. SpaceX d'Elon Musk s'intéresse particulièrement au tourisme orbital : le lancement de passagers sur une orbite terrestre basse. L'entreprise prévoit de lancer Inspiration4 en septembre 2021, la première mission spatiale entièrement civile sur orbite terrestre. Pendant ce temps, Blue Origin de Jeff Bezos rivalise avec Virgin Galactic de Richard Branson dans le tourisme suborbital c'est-à-dire les vols courts à la limite de l'espace.

Richard Branson a pour l'instant une longueur d'avance sur son rival. Afin de battre Jeff Bezos dans la conquête touristique de l'espace, le fondateur de Virgin Galactic a effectué un vol suborbital en tant que passager de l'avion spatial suborbital VSS Unity avec un équipage de six passagers et deux pilotes le 11 juillet. Il s'agissait du premier vol transportant un équipage complet de deux pilotes et de quatre spécialistes de mission, dont Richard Branson, qui a testé l'expérience d'astronaute civil privé. Il est intéressant de noter que son collègue milliardaire Elon Musk aurait acheté un billet pour l'un des futurs vols de Virgin Galactic. Richard Branson, à son tour, a déclaré qu'il pourrait un jour voler dans l'espace à bord du véhicule spatial Crew Dragon de SpaceX.

Cependant, Richard Branson n'a pas volé aussi haut que Jeff Bezos : alors que VSS Unity a atteint l'altitude remarquable de 86 kilomètres, New Shepard dépassera les 100 kilomètres ! D'ailleurs, certains prétendent même que Richard Branson n'a pas réellement été dans l'espace. En effet, la communauté spatiale internationale n'arrive pas à trouvé un consensus sur l'altitude de la limite entre l'atmosphère terrestre et l'espace. Selon la Fédération aéronautique internationale (FAI), l'organisme international chargé des records aéronautiques et astronautiques, la ligne de Kármán se situe à 100 kilomètres au-dessus du niveau moyen de la mer. Cependant, des organisations comme la NASA et l'US Air Force ne reconnaissent pas cette définition : pour elles, l'espace se trouve à 80 kilomètres au-dessus du niveau de la mer.

Merci d'avoir lu cet article. Partagez-le avec vos amis s'il vous a plu et suivez-nous sur les réseaux sociaux pour découvrir toutes sortes d'informations passionnantes sur les principaux événements liés à l'espace !

Crédit texte:
Crédit d'image:Vito Technology, Inc.
Trustpilot