Les comètes les plus lumineuses en 2020 et en 2021

~4 min
Comet Neowise

Malgré toute la tourmente, cette année a quand même été une année formidable pour tous les amateurs de comètes. Dans l’article d’aujourd’hui, nous allons vous parler d’une nouvelle comète à ne pas rater avant la fin de l’année. Nous allons aussi faire un récapitulatif des comètes les plus spectaculaires de 2020 et des prédictions sur les comètes les plus brillantes à voir en 2021.

Une comète de plus pour 2020 !

Comme l’année 2020 n’est pas encore terminée, nous allons commencer par la comète que vous pourrez apercevoir en décembre. C/2020 S3 (Erasmus) a été découverte le 17 septembre 2020 par un astronome sud-africain, Nicolas Erasmus. C’est une comète à longue période avec une période orbitale d’environ 1800 ans. Lorsque la comète s’est approchée de la Terre la dernière fois, il y a deux millénaires, elle est passée inaperçue, car personne ne s’était encore donné la peine d’inventer les télescopes.

Erasmus est une comète assez brillante qui pourrait atteindre une magnitude maximale de 5,7, mais vous devez vous dépêcher si vous voulez l’attraper. Le 12 décembre 2020, la comète atteindra son périhélie (son point le plus proche du Soleil). À partir de ce moment, on ne pourra plus l’observer, car elle sera masquée par la lumière éblouissante du Soleil. Pour l’instant, vous pouvez essayer de repérer C/2020 S3 (Erasmus) avec une paire de jumelles ou un petit télescope. La façon la plus simple de localiser la comète est d’utiliser l’application Star Walk 2 : il suffit d’appuyer sur l’icône en forme de loupe et d’écrire « Erasmus » dans le champ de recherche.

Vers Noël, la comète tombera trop bas dans le ciel et on ne pourra plus l’observer depuis le sol. Cependant, le satellite SoHO (Observatoire solaire et héliosphérique) de la NASA/ESA pourra observer Erasmus alors qu’elle s’éloignera de notre planète, car la comète entrera dans le champ de vision de son coronographe LASCO C2.

Les trois comètes les plus marquantes de 2020

La reine 2020 incontestée des comètes est C/2020 F3 (NEOWISE). Depuis sa découverte en mars 2020, alors qu’elle gagnait en luminosité et qu’elle se rapprochait de la Terre, de très nombreux observateurs s’y sont intéressés. En l’espace de trois mois, elle est passée d’une magnitude 17 à une magnitude 1. Elle était alors clairement visible à l’œil nu. La comète NEOWISE est probablement devenue la comète la plus photographiée de l’histoire. Si vous avez également réussi à la photographier, levez le pouce, car NEOWISE ne reviendra pas avant près de 7000 ans.

La comète suivante la plus brillante a été C/2020 F8 (SWAN), également découverte en mars 2020. Avec son coma verdâtre et sa queue longue de 10 millions de kilomètres, la comète a offert un spectacle splendide, en particulier pour les observateurs de l’hémisphère sud. Fin avril, elle brillait dans le ciel avec une magnitude 5 et était suffisamment lumineuse pour être observée à l’œil nu. Malheureusement, peu après, la comète a commencé à perdre en luminosité et a même fini par se désintégrer.

La troisième place est occupée par la comète à longue période C/2019 U6 (LEMMON). Elle a été découverte par le programme Mount Lemmon Survey le 31 octobre 2019. En juin 2020, la comète a atteint la magnitude 6 et était visible aux jumelles et même à l’œil nu dans un ciel sombre et dégagé. Elle n’était pas aussi brillante que la comète NEOWISE, mais elle était non moins magnifique pour ceux qui sont parvenus à la repérer.

Les comètes à ne pas rater en 2021

Voici une petite liste des comètes qui pourraient mériter votre attention l’année prochaine.

En juin 2021, la comète de courte durée 7P/Pons-Winnecke nous rendra visite. Elle a une période orbitale d’environ 6 ans. Cette comète est connue depuis 200 ans, depuis sa découverte en 1819 par un astronome français, Jean Louis Pons. La 7P/Pons-Winnecke s’approchera de la Terre (à environ 0,44 UA) en juin, mais cela ne suffira pas à la rendre suffisamment lumineuse pour que nous puissions l’observer. Elle atteindra une magnitude visuelle d’environ 10 et c’est surtout depuis l’hémisphère sud et avec un télescope qu’on pourra l’observer.

Une autre comète de courte période, 15P/Finlay, passera à proximité de notre planète en juillet 2021. Elle devrait atteindre la magnitude 10. Cette comète a été découverte en 1886 par un astronome sud-africain, William Henry Finlay. Fait intéressant : de toutes les comètes à courte période, 15P/Finlay a l’une des plus petites distances minimales d’intersection d’orbite (DMIO) avec la Terre. En 2060, elle passera à environ 0,04 UA de nous, ce qui ne représente qu’environ 6 millions de km. Ce sera l’une des visites de comète les plus rapprochées de notre planète de toute l’histoire ! Hélas, nous devrons attendre un peu (c’est le moins qu’on puisse dire).

Vous avez peut-être entendu parler de la dernière comète de notre liste. Lors de la célèbre mission Rosetta de 2014, le module d’atterrissage Philae a réussi à se poser sur une comète pour la première fois. La comète en question s’appelle 67P/Churyumov-Gerasimenko. Elle porte le nom des deux astronomes soviétiques qui l’ont découverte en 1969 : Klim Churyumov et Svetlana Gerasimenko. Cette comète de courte durée rendra à nouveau visite à la Terre l’année prochaine et s’approchera de nous en novembre : elle se trouvera à environ 0,41 UA. On prévoit qu’elle atteindra la magnitude 9, voire 8, ce qui nous permettra de l’observer avec des jumelles.

Pour l’instant, l’année 2021 ne semble pas très prolifique en termes de comètes super brillantes. Mais on peut toujours espérer. En 2020, par exemple, personne ne s’attendait à ce que NEOWISE fasse une apparition aussi mémorable. Alors, continuez à regarder le ciel !

Mise à jour le 16 janvier 2021 : comète Leonard

La comète non périodique C/2021 A1 (Leonard), récemment découverte, nous rendra visite en cette fin d'année 2021. Elle se rapprochera de la Terre et sa visibilité sera maximale le 12 décembre. Selon les estimations, elle pourrait briller jusqu'à une magnitude de 1,5. Les observateurs situés à des latitudes septentrionales moyennes pourront commencer à chercher la comète dès le mois de septembre, tandis que les observateurs de l'hémisphère sud devront attendre la seconde moitié de décembre. La comète Leonard a été découverte le 3 janvier 2021 par un astronome américain, Gregory J. Leonard, à l'observatoire du Mont Lemmon, en Arizona, aux États-Unis. Vous retrouverez plus d'informations sur cette comète dans notre article.

Crédit texte:
Crédit d'image:Alexander Andrews
Star Walk 2 logo

Star Walk 2

Télécharger sur l'App Store
Obtenez le sur Google Play