Le ciel nocturne au milieu du mois de janvier 2021

~4 min
Road in the desert and the purple milky way

Que peut-on voir dans le ciel du 12 au 19 janvier ? Lisez nos suggestions d'observation des étoiles pour découvrir les planètes et les étoiles visibles ce soir, les phases de la Lune et plus encore. Dans l'article d'aujourd'hui : la Lune se renouvelle, Mercure dépasse Jupiter et Saturne, Mars s'approche d'Uranus et le Taureau montre ses trésors !

La Lune cette semaine

Mercredi, à 5 h 00 GMT, la Lune entrera officiellement dans sa nouvelle phase. Lorsqu'elle est nouvelle, la Lune se trouve entre la Terre et le Soleil. Comme la lumière du soleil ne peut atteindre que la face cachée de la Lune et que la Lune se trouve dans la même région du ciel que le Soleil, elle devient complètement invisible pendant environ un jour.

Le croissant de lune grossissant va commencer à briller dans un ciel plus sombre à partir de vendredi soir. Pendant le reste de la semaine, la Lune va se remplir progressivement et monter plus haut dans le ciel occidental du soir, tout en voyageant à travers les modestes étoiles du Verseau. Gardez un œil sur le clair de Terre ou « Lumière cendrée ». Lorsque la lumière du soleil se reflète sur les nuages et l'océan Pacifique, elle illumine légèrement le reste du disque de la Lune.

Les planètes brillantes

C'est une grande semaine pour les fans de Jupiter, Saturne et Mercure. Bien que Mercure et Saturne soient difficiles à voir dans le crépuscule, vous devriez pouvoir localiser Jupiter en premier et ensuite chercher les deux autres planètes. Le trio entrera facilement dans le champ de vision des jumelles, mais assurez-vous que le Soleil a complètement disparu sous l'horizon avant d'utiliser un quelconque appareil optique. Les trois planètes se coucheront vers 18 heures dans votre fuseau horaire local.

Mars est toujours bien placée pour l'observation en soirée, soit sous la forme d'une « étoile » brillante et rougeâtre à vos yeux, soit sous la forme d'un minuscule disque rond dans les télescopes. Cette semaine, la planète brillera déjà haut dans le ciel du sud après le crépuscule. Mars atteindra son point culminant et sa meilleure position d'observation vers 19 heures, heure locale. Cherchez les étoiles les plus brillantes du Bélier, Hamal (magnitude 2,0) et Shératan (magnitude 2,6), qui se trouvent à une distance apparente correspondant au diamètre de votre poing au-dessus de Mars.

Mars se déplace régulièrement vers l'est le long de l'écliptique. Dans les nuits avoisinant le 19 janvier, la planète rouge passera très près de la planète bleu-vert Uranus, qui fait également partie des étoiles sud du Bélier. Avec une magnitude de 5,7, Uranus est à la portée des télescopes de jardin, des jumelles et même des yeux nus les plus aiguisés, surtout lorsque la Lune n'est pas là pour illuminer le ciel nocturne. Dans un télescope, Uranus ressemblera aux étoiles qui se trouvent à proximité, mais la planète ne scintillera pas autant et elle brillera d'une teinte bleu-vert.

Jeudi, Uranus cessera de se déplacer par rapport aux étoiles lointaines, car elle achèvera sa boucle rétrograde vers l'ouest qui a commencé à la mi-août. À partir de vendredi, la planète recommencera à se déplacer vers l'est.

Les cadeaux du Taureau

Les soirées de janvier nous permettent de voir un groupe de constellations lumineuses et distinctives, faciles à reconnaître à l'œil nu, qui donnent de l'intérêt aux nuits d'hiver dans l'hémisphère nord. Il s'agit notamment du Taureau, d'Orion, du Cocher et des Gémeaux. La Voie lactée d'hiver passe par ces constellations, les peuplant d'innombrables trésors à observer aux jumelles ou au télescope de jardin les nuits sans lune.

La constellation caractéristique du Taureau se trouve à l'endroit idéal pour l'observer en janvier. Elle est déjà à mi-chemin dans le ciel de l'est quand la nuit tombe et elle traverse le ciel pendant presque toute la nuit.

La constellation du Taureau est formée par plusieurs étoilent qui se combinent. Sa forme très particulière est reconnue depuis l'Antiquité. Ce fut l'une des premières constellations décrites. À cette époque, l'équinoxe de printemps se produisait lorsque le Soleil était en Taureau.

Cette semaine, le Taureau se lèvera en milieu d'après-midi, heure locale, montera haut dans le ciel du sud vers 21 h 30, puis descendra vers l'ouest pour se coucher vers 4 h 30, heure locale. Après le crépuscule, vous pourrez le trouver en prolongeant vers l'ouest la ligne formée par la ceinture d'Orion.

Le visage triangulaire du Taureau est en fait l'un des amas d'étoiles ouverts les plus proches de nous, les Hyades, situé à seulement 150 années-lumière du Soleil. Dans la mythologie grecque, les Hyades sont les filles d'Atlas, les nymphes des pluies inconsolables après la mort de leur frère Hyas. L'amas contient en fait plusieurs centaines d'étoiles, dont une demi-douzaine sont facilement visibles sous un ciel sans lune et sans pollution lumineuse. Au fait, Aldébaran ne fait pas partie de l'amas. Il se situe à moins de la mi-chemin !

Aldébaran, qui signifie « suiveur » en arabe parce qu'il pourchasse les Pléiades à travers le ciel, est l'étoile la plus brillante du Taureau. C'est une vieille géante orange située à 65 années-lumière de nous. Un peu plus froide que notre Soleil, elle est plus de deux fois plus massive et son diamètre est 44 fois supérieur, car elle a épuisé tout l'hydrogène de son noyau. Elle s'est alors dilatée et s'approche d'une mort inéluctable.

Le magnifique amas d'étoiles que sont les Pléiades (ou les Sept Sœurs) est composé de sept jeunes étoiles bleues très chaudes. Ces étoiles sont en effet apparentées : elles sont nées du même nuage gazeux primordial. Dans la mythologie grecque, elles étaient les filles d'Atlas et les demi-sœurs des Hyades.

L'amas des Pléiades est situé à environ 450 années-lumière du Soleil. C'est aussi un merveilleux sujet d'observation aux jumelles ou dans un télescope à faible grossissement ! Un grand télescope utilisé sous un ciel sombre vous révélera également la nébulosité bleue entourant les étoiles. Il s'agit de la lumière réfléchie par les gaz et les poussières non apparentés que les étoiles traversent.

Nous espérons que vous avez apprécié nos conseils d'observation pour cette semaine. Nous vous souhaitons un ciel clair et une bonne observation des étoiles !

Crédit texte:
Crédit d'image:Vito Technology
Star Walk 2 logo

Star Walk 2

Télécharger sur l'App Store
Obtenez le sur Google Play