Les pluies de météores de la saison à venir

~4 min
Les pluies de météores de la saison à venir

Six pluies de météores atteignent leur apogée entre mars et juin 2022. Lisez la suite pour savoir quand il est préférable de les observer dans le ciel.

Contenu

Vous vous préparez à la chasse aux météorites ? Répondez à notre quiz pour rafraîchir vos connaissances sur les météores.

Quelle phase lunaire est la plus appropriée pour observer les étoiles filantes ? Où faut-il regarder pour voir le plus grand nombre de météorites ? Avec ce questionnaire, testez vos connaissances sur les pluies de météorites et recevez de précieux conseils pour observer un maximum d'étoiles filantes.
Répondez au questionnaire !

Le 14 mars : les gamma-Normides

  • Désignation : 118 GNO
  • ZHR : 6
  • Illumination de la lune : 89 %
  • Activité : du 25 février au 28 mars
  • Emplacement du radiant : constellation de la Règle
  • Visible depuis : l'hémisphère sud

Les gamma-Normides (γ-Normides) sont un courant météorique faible dont la période d'activité est imprécise. Cette pluie de météores est généralement active du 25 février au 28 mars. En 2022, le pic d'activité est attendu aux alentours du 14 mars. Le clair de lune peut entraîner des conditions d'observation défavorables.

Le 22 avril : les Lyrides

  • Désignation : 006 LYR
  • ZHR : 18
  • Illumination de la lune : 55 %
  • Activité : du 14 au 30 avril
  • Emplacement du radiant : constellation de la Lyre
  • Visible depuis : l'hémisphère nord

Les Lyrides sont l'une des pluies d'étoiles filantes les plus connues, observées et signalées chaque année depuis l'an 687 avant Jésus-Christ. Le pic d'activité des Lyrides en 2022 a lieu le 22 avril.

Les Lyrides sont des débris de la comète périodique C/1861 G1 Thatcher. Le nombre maximum de météores varie généralement de 5 à 20 par heure, mais une fois tous les 60 ans, la pluie s'intensifie, donnant lieu à une explosion de météores des Lyrides en avril, avec un taux d'activité pouvant atteindre 90 météores par heure (comme en 1982 et 1922). La prochaine fois, ce sera en 2042. Nous vous tiendrons toujours au courant de l'événement sur notre site ou sur l'application Star Walk 2.

23 avril : les pi-Puppides

  • Désignation : 137 PPU
  • ZHR : variable
  • Illumination de la lune : 41 %
  • Activité : du 15 au 28 avril
  • Emplacement du radiant : constellation de la Poupe
  • Visible depuis : l'hémisphère sud

Découverts en 1972, les pi-Puppides (π-Puppides), associées à la comète 26P/Grigg-Skjellerup, ont montré une activité notable en 1977 et 1982, avec environ 40 météores par heure détectés. De plus, en 1983, on a signalé un taux d'activité d'environ 13 météores par heure. Les enregistrements de 2018 et 2019 font état de taux plus faibles, mais tout de même détectables.

Il n'y a pas de prévisions concernant l'activité des pi-Puppides en 2022. Cependant, son pic d'activité est attendu le 23 avril et la première moitié de la nuit offre des conditions assez bien établies : la Lune en sera à son dernier quartier et ne viendra pas perturber vos observations.

Le 6 mai : les êta-Aquarides

  • Désignation : 031 ETA
  • ZHR : 50
  • Illumination de la lune : 27 %
  • Activité : du 19 avril au 28 mai
  • Emplacement du radiant : constellation du Verseau
  • Visible depuis : l'hémisphère sud

La comète mère des êta-Aquarides (η-Aquarides) est 1P/Halley, l'une des comètes les plus célèbres. Les débris spatiaux rejetés par la comète il y a des centaines d'années deviennent les êta-Aquarides en mai et les Orionides en octobre.

En 2022, la pluie de météores des êta-Aquarides atteindra son apogée le 6 mai. Il est préférable d'observer ces météores dans les heures précédant l'aube au niveau des tropiques et de l'hémisphère sud.

Le 10 mai : les êta-Lyrides

  • Désignation : 145 ELY
  • ZHR : 3
  • Illumination de la lune : 51 %
  • Activité : du 3 au 14 mai
  • Emplacement du radiant : constellation de la Lyre
  • Visible depuis : l'hémisphère nord

La pluie de météores des êta-Lyrides (η-Lyrides) est relativement faible, mais intéressante pour les astronomes en raison de son lien possible avec la comète C/1983 H1 IRAS-Araki-Alcock. La comète a été vue pour la dernière fois en 1983 et est passée à une distance de 5 000 000 km de la Terre, ce qui est la distance la plus courte pour une comète depuis 200 ans.

En 2022, le pic d'activité des êta-Lyrides est attendu le 10 mai. Les observateurs de l'hémisphère Nord pourront voir la zone du radiant toute la nuit.

Le 7 juin : les Ariétides diurnes

  • Désignation : 171 ARI
  • ZHR : 30
  • Illumination de la lune : 83 %
  • Activité : du 14 mai au 24 juin
  • Emplacement du radiant : constellation du Bélier
  • Visible depuis : l'hémisphère sud

Les Ariétides diurnes sont la plus forte pluie de météores diurne de l'année. Les comètes 96P/Machholz et P/1999 J6 font partie des corps parents proposés.

Les Ariétides diurnes sont assez difficiles à observer, car leur radiant n'est situé qu'à environ 30° à l'ouest du Soleil. Cependant, on peut continuer à voir les météores de cette pluie peu avant l'aube. En 2022, la période d'activité des Ariétides diurnes commence le 14 mai et elles atteignent leur pic d'activité le 7 juin.

Nous vous souhaitons un ciel dégagé et de très belles observations !

Crédit texte:
Crédit d'image:Vito Technology, Inc.
Trustpilot