Les lunes galiléennes : les quatre plus grandes lunes de Jupiter

~4 min
Les lunes galiléennes : les quatre plus grandes lunes de Jupiter

Jupiter a 79 lunes. Les quatre plus grandes d'entre elles ont été découvertes en 1610 par l'astronome italien Galileo Galilei. Voilà pourquoi on les appelle aussi les lunes de Galilée. Au début, il n'arrivait pas à séparer Io et Europe. Il voyait donc trois objets au lieu de quatre. De plus, il les a pris pour des étoiles fixes. Ce n'est que plus tard qu'il a remarqué qu'elles n'étaient pas immobiles, mais en orbite autour de Jupiter.

Contenu

La découverte de Galilée était révolutionnaire. Elle a révélé que tous les corps célestes ne tournent pas autour de la Terre, contrairement à la théorie géocentrique utilisée à l'époque. De plus, il a montré l'importance d'un télescope pour les observations astronomiques : Galilée n'a pu voir les satellites joviens qu'après avoir amélioré la conception de son télescope fait maison.

Au départ, Galilée a nommé les lunes « étoiles de Cosimo » (puis, plus tard, « étoiles de Médicis ») d'après son mécène Cosimo Medici. Dans ses carnets, il désignait les lunes par Jupiter I (Io), Jupiter II (Europe), Jupiter III (Ganymède) et Jupiter IV (Callisto). Les noms que nous utilisons actuellement ont été choisis par l'astronome Simon Marius, qui a découvert les lunes presque en même temps que Galilée et a décidé de les nommer d'après les personnages de la mythologie grecque. Voyons quelles lunes ont été vues pour la première fois près de Jupiter.

Io : la « pizza moisie »

  • Masse : 0,015 Terre
  • Diamètre : 3660 km
  • Circonférence équatoriale : 11 445,5 km
  • Vitesse orbitale : 17,334 km/s
  • Température de surface : -183 °C à -143 °C (-297 °F à -225 °F)
  • Magnitude apparente : 5,02
  • Nommée d'après : prêtresse d'Héra, amante de Zeus

Lorsque les scientifiques de Voyager ont vu Io pour la première fois, ils l'ont décrite comme une « pizza moisie ». Qu'est-ce qui cause l'apparence inhabituelle de cette lune ? Io est l'objet le plus actif géologiquement dans le système solaire : elle héberge plus de 400 volcans. La surface silicatée de Io est couverte de givre de dioxyde de soufre, de points sombres de volcans en éruption et de coulées de lave. Voilà pourquoi nous voyons des taches noires, blanches, orange, jaunes et vertes sur Io.

Europe : un monde potentiellement habitable

  • Masse : 0,008 Terre
  • Diamètre : 3122 km
  • Circonférence équatoriale : 9807 km
  • Vitesse orbitale : 13 743,36 m/s
  • Température de surface : -223 °C à -148 °C (-369 °F à -234 °F)
  • Magnitude apparente : 5,29
  • Nommée d'après : une femme noble phénicienne, amante de Zeus

Europe est la plus petite et la plus lisse des lunes galiléennes. Elle est remarquable, car elle a potentiellement un océan d'eau sous une croûte de glace de 15 kilomètres d'épaisseur. Si cela s'avère être vrai, cet océan pourrait contenir deux fois plus d'eau liquide que tous les océans de la Terre réunis. Plus important encore, elle pourrait présenter des conditions propices à l'évolution de formes de vie extraterrestre, faisant d'Europe un excellent objet d'étude pour les astrobiologistes.

Ganymède : la plus grande lune du système solaire.

  • Masse : 0,025 Terre
  • Diamètre : 5268 km
  • Circonférence équatoriale : 16 532 km
  • Vitesse orbitale : 10,880 km/s
  • Température de surface : -203 °C à -121 °C (-333 °F à -186 °F)
  • Magnitude apparente : 4,61
  • Nommée d'après : l'échanson de Zeus

Ganymède ressemble à la Lune de la Terre mais est 1,5 fois plus grande (voici comment on la verrait si Ganymède tournait autour de la Terre). Elle est suffisamment grande pour être la seule lune possédant son propre champ magnétique. On pense également que Ganymède possède un océan souterrain salé, ce qui pourrait signifier que cette lune abrite des organismes vivants.

Callisto : le Valhalla est là

  • Masse : 0,018 Terre
  • Diamètre : 4821 km
  • Circonférence équatoriale : 15 144 km
  • Vitesse orbitale : 8,204 km/s
  • Température de surface : -193 °C à -108 °C (-315 °F à -162 °F)
  • Magnitude apparente : 5,65
  • Nommée d'après : une nymphe, amante de Zeus

Callisto est l'objet le plus fortement cratérisé du système solaire. L'un de ses plus grands cratères porte le nom de Valhalla, la salle majestueuse où les guerriers morts se reposent dans l'au-delà. Callisto fut considérée comme « morne », car elle n'a montré aucune activité volcanique ou tectonique. Mais dans les années 1990, les données recueillies par les engins spatiaux de la NASA ont révélé qu'il pourrait y avoir un océan sous sa surface. Depuis lors, Callisto figure également sur la liste des mondes potentiellement habitables.

FAQ

Pourquoi Jupiter a tant de lunes ?

Jupiter est géante : elle est deux fois plus massive que toutes les autres planètes du système solaire réunies. Par conséquent, son champ gravitationnel est suffisamment puissant pour avoir attiré pas moins de 79 lunes.

Peut-on voir les lunes de Jupiter ?

Oui, mais il est presque impossible de les repérer à l'œil nu. Mieux vaut utiliser des jumelles modernes dont l'optique est supérieure à celle du télescope artisanal de Galilée. Pour les voir sur l'application Sky Tonight, vous devez zoomer sur Jupiter. Si vous ne voyez pas ses satellites, ouvrez le panneau rapide des paramètres en bas de l'écran et ajustez le filtre de magnitude apparente.

Les lunes de Jupiter possèdent-elles une atmosphère ?

Io a une atmosphère composée principalement de dioxyde de soufre. L'atmosphère de Callisto est composée de dioxyde de carbone. Europe et Ganymède ont toutes deux une atmosphère d'oxygène, mais elle est trop ténue pour que nous puissions y respirer.

Peut-on coloniser les lunes de Jupiter ?

Le système jovien, en général, n'est pas idéal pour la colonisation, principalement en raison des fortes radiations présentes. Par exemple, un séjour de quelques jours passé sur Europe suffirait pour recevoir une dose létale de radiations. Cependant, de toutes les lunes de Jupiter, Callisto est la moins affectée par les radiations et est considérée comme le lieu le plus probable pour la construction d'une base humaine.

L'eau sur Europe est-elle potable ?

Personne ne l'a encore bue, mais son goût ressemble très probablement à celui de l'eau des océans de la Terre, en raison des réactions chimiques avec la roche. Cela signifie malheureusement qu'elle est trop salée pour que nous puissions la boire.

Crédit texte:
Crédit d'image:Vito Technology, Inc.
Trustpilot